Noël à Paris

Aujourd’hui dans les Pyrénées Atlantiques où j’ai rejoint ma fille et mes petits-enfants, je découvre qu’à l’époque où je fêtais Noël, enfant à Paris juste après la guerre, ici, à Laruns, rares étaient les cadeaux et encore moins les arbres de Noël pour les petits Ossalois. Seule l’église offrait une cérémonie différente de l’habitude et une friandise (orange) attendait les enfants au retour de la messe.

En ce qui me concerne, je bénéficiais de grands-parents modestes mais heureux de m’emmener voir les vitrines des grands magasins – ce qui existe encore aujourd’hui – mais mon souvenir ébloui et gourmand d’enfant parisienne est qu’après un passage devant ces mêmes vitrines une dame nous offrait du sucre candy – ces chapelets de sucre roux presque translucides qui – à 6 ans, en 1947, étaient un cadeau extraordinaire pour les enfants d’après-guerre. J’en ai encore l’eau à la bouche aujourd’hui à 65 ans !

[Total: 0 Moyenne: 0]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.