Les plus beaux villages de France (1982)

Je connaissais Charles Ceyrac, qui était député. La famille Ceyrac est une grande famille du Limousin, ils sont très connus, il y a eu François Ceyrac, président du CNPF, Pierre Ceyrac, jésuite en Inde… Un jour, à Paris, Charles Ceyrac, voit dans une devanture un livre, édité par le Reader’s Digest : « Les 80 plus beaux villages de France ». Ce fut toute une aventure pour l’acheter, le libraire affirmant que ce livre n’était pas à vendre. Mais à force de batailler, « il me le faut, il me le faut », il a réussi à l’acheter.

Il écrivit alors aux 80 maires concernés, pour leur proposer de créer une association des plus beaux villages de France. Sur les 80, environ 70 répondirent, et ils se rencontrèrent la première fois à Collonges-la-Rouge. La première assemblée générale eu lieu à Salers, dans le Cantal.

Par la suite l’association s’est développée, on instaura des critères de classement ; par exemple, il fallait deux monuments historiques classés dans le village, moins de deux mille habitants de population agglomérée, et bien sûr de nombreux critères architecturaux. Depuis on y a ajouté des critères de développement, développement touristique etc… Au début c’était principalement l’architecture, une valeur dans le patrimoine national.

A l’heure actuelle l’association compte 156 villages, et ils sont en train de lancer les plus beaux villages de la terre, avec notamment des italiens et des belges.

Tous les ans, notre assemblée générale a lieu dans un village différent. Je me souviens d’une année où cela se passait à St Véran, plus haut village d’Europe. Le voyage fut épique…

[Total: 1 Moyenne: 5]


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.