La deuxième guerre mondiale à 10 ans

Ma grand-mère a vécu la Deuxième Guerre mondiale à 10 ans

Septembre 1939 :

Sous la chaleur intense de l’été, les habitants d’Urepel travaillaient le regain tranquillement et soudain, la cloche de l’église se mit à sonner et les habitants s’imaginaient que c’était un incendie. Mais des soldats allemands arrivèrent en camion en nous lançant des regards terribles. Ils avaient compris donc, que c’était le début de la guerre.

Les soldats allemands interdisaient la lumière à partir de 22 heures, c’était le Couvre-feu. S’ils voyaient de la clarté, ils envoyaient en avion des bombes sur la maison. Les enfants étaient très effrayés quand les avions passaient pour contrôler les maisons.

Dans les maisons comprenant des enfants, ils avaient droit à un paquet de bonbons et une plaque de chocolat pour le mois, pour les adultes seulement 500 gr de sucre, 1kg de pain. Le vin et les sardines étaient amenés en contrebande. Les soldats étaient postés dans chaque quartier du village. Ils vivaient dans des « baraques » (sortes de petites maisons).

Chaque famille disposait d’un petit carnet qu’on appelait « carte de vêtements et d’articles textiles » ou « carte de rationnement », comportant des points pour les aliments et les articles textiles. Quand tous les points étaient finis, on rachetait ce carnet à la mairie. Les propriétaires des alimentations ne pouvaient plus gérer leurs affaires eux-mêmes. Elles étaient réquisitionnées par les Allemands qui distribuaient la nourriture en échange de ces tickets.

Carte-rationnement1

[Total: 1 Moyenne: 4]


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.