Vive la retraite

 Quand on est à la retraite, il faut équilibrer sa vie, trouver sa place dans la société, se sentir utile quelque part. Il faut savoir se tourner vers les autres, vers ceux qui souffrent et qui sont moins heureux que nous. Nous devons apprendre à dialoguer entre les générations.

Il faut se sentir bien dans sa peau et pour cela, chercher son équilibre sur le chemin le plus droit et le plus simple. Nous ne devons pas nous laisser enfermer dans la monotonie et la grisaille de la vie quotidienne. Un rien permet de dissiper la brume qui existe, un regard vers le prochain, un petit effort pour sortir de son égoïsme et se soucier de l’existence des autres.

Pour que notre vie ne soit pas trop monotone, il faudrait attendre toujours une date ; celle d’une promenade, d’un petit voyage, d’une partie de cartes, de pétanques…On nous dit souvent que nous, les parents nous avons un rôle à jouer auprès des jeunes. Mais, avant de les aider, nous devons les comprendre car même s’ils ne sont pas toujours d’accord avec nous, ils apprécient d’être écoutés et protégés.

Dans cette vie trépidante où nous devons faire face à l’évolution rapide de la vie moderne, il faut savoir se distraire. Pour cela, il faut profiter des loisirs qui nous sont offerts. L’humour faisant place à la morosité, c’est une nécessité pour notre santé de pratiquer certaines activités.

Pourquoi n’aurait-on pas le droit de nous distraire lorsqu’on a passé sa vie à travailler ? Cela prouve un changement de mentalités. La retraite arrivant, chacun peut trouver un but dans cette nouvelle vie et garder ainsi toute sa jeunesse de cœur.

Comment peut-on penser aux autres, à les rendre heureux si on ne l’est pas soi-même ? Regarder la télévision, voyager, écouter de la musique, jouer aux cartes, à la pétanque, suivre les cours d’informatique, faire de bons petits repas entre amis, tout cela fait partie de nos loisirs.

Redécouvrir le droit de se distraire est une conquête pour les retraités qui peuvent désormais s’adonner à des activités que l’on croyait réservées aux plus jeunes. Ces rencontres sont importantes pour nous car elles nous permettent de ne pas sombrer dans l’indifférence.

Même si nous constatons des différences de points de vue, nous nous exprimons dans un climat de vérité et de sérénité.

Vive le 3ème âge !

[Total: 0 Moyenne: 0]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *