J’ai failli devenir charnègre

Durant ma jeunesse j’ai, bien que 33/47 d’origine, presque passé le plus clair de mon temps dans ce 64 si ’mixte’,; bien au delà de vacances nautiques à Saint Jean et rustiques à Lérin, Lhers…j’ai un moment, post 68, rêvé une installation sur les hauteurs de Tardets avec des allers retours vers une hypothétique Fac…Au point même d’y construire une grange, puis de l’agrandir plus tard en une maison fondue dans le paysage (200m2 sans eau ni électricité au bout d’un chemin terreux, qui a mis 7 ans à se revendre).

Ce fut aussi le fruit improbable de la rencontre d’un groupe d’écolos pas encore gauchos et leurs cousins en recherche de la ’communauté’ idéale et encore marginaux avec de ’vrais’ éleveurs refusant la mort programmée du paysannat montagnard par l’agro-alimentaire…autour de Jean Pitrau et de ses voisins qui surent accueillir ces zombies urbains…alors que notre réalité nous ramènerait dans le droit chemin sans même une visite au passage …Au point de m’aider à récupérer les encadrements de la maison d’Etchaun sans blabla idéolo et poutres châtelaines, escalier hôtelier dans la vallée…

J’ espère au moins être resté fidèle à mes convictions et pas trop incohérent de comportement.

[Total: 1 Moyenne: 3]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *