Ça

Les hasards de mon métier m’ont, à une époque de ma vie exilé dans le Nord, presque dans le grand Nord devrais-je dire puisque pour les gascons  le nord commence bien avant Limoges….et que moi, j’ai du aller vivre à Cambrai…

Le séjour y fut plus agréable que je ne l’avais imaginé et j’y ai trouvé une ville vivante  entourée d’une campagne ou les arbres et les maisons étaient bien trop rares à mon goût…mais qu’importe, j’ai parcouru les kilomètres nécessaires lorsque j’avais envie de voir une forêt (cinquante tout de même…).

Ce à quoi je me suis le moins bien fait ce sont les gens du Nord dont on m’avait vanté l’accueil plein de la chaleur qui manque à leur climat : sans rencontrer d’animosité j’ai trouvé à leur contact une indifférence souvent teintée d’ironie à l’écoute de mon accent, parfois de la méfiance affichée et, dans quelques cas, une incompréhension totale et réciproque….

J’en voudrai pour exemple cette scène vécue sur le marché de Cambrai:

J’avais eu envie de cuisiner un bon plat de haricots comme on les fait chez nous en Gascogne : bien mitonnés dans une cocotte foncée de lard et avec des couennes roulées en petits paquets ronds bien ficelés.

Je suis allé candidement chez le charcutier du marché lui demander des couennes  et, devant sa totale ignorance et pensant qu’un mot différent désignait ici la chose, j’entrepris de lui expliquer ce que  je désirais…..

Il fouilla d’un air dégouté sous le comptoir ou  étaient stockés les déchets pour les animaux et me donna une poignée de lambeaux de couennes, oripeaux qui n’avaient rien à voir avec les si jolis petits paquets du midi…

Lorsque je voulu payer mon dû il me répondit sèchement que l’on ne faisait pas payer “ÇA” et, à l’air de mépris qui accompagnait la remarque j’ai mesuré ce jour là toute la distance qui sépare les gens du Nord des mangeurs de couenne !

Je suis parti, penaud, avec mon paquet de couenne : ce jour là, c’était moi l’immigré : celui qui se régalait avec “ÇA”.

[Total: 1 Moyenne: 5]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *